Vous êtes ici : > Accueil > AAH - Abattement de 5000 € sur les revenus du conjoint : Une fausse bonne nouvelle

AAH - Abattement de 5000 € sur les revenus du conjoint : Une fausse bonne nouvelle

21/06/2022 09:20 par Murielle Raynaud Laurent

Au lieu de venir s’ajouter aux abattements déjà en vigueur de -10% et
-20%, ce nouvel abattement de 5000 € sur les revenus du conjoint remplace celui de -20 %. L'impact de cette mesure est donc très relatif.
 

Le versement de l’AAH (allocation aux adultes handicapés), seule ressources possible pour de nombreuses personnes handicapées, est actuellement soumis à des conditions de ressources, les ressources du conjoint sont notamment prises en compte. 

Cela abouti, dans bien des cas, à réduire très fortement voire même annihiler le montant de l’AAH versée, sachant tout de même que le montant de l’AAH n’est, au maximum, que de 919,86 € par mois soit en-dessous du seuil de pauvreté.  

C’est la double peine, la personne est handicapée et si elle est en couple, elle n’a, dans bien des cas, pas de revenu. 

Ainsi, la FNATH 87 demande, comme d’autres associations du champ du handicap, la déconjugalisation de l’AAH. 

Un premier pas a été fait en ce sens avec la mise en place d’un abattement de 5000 € sur les revenus du conjoint. 

Malheureusement, il apparait que ce nouvel abattement, au lieu de venir s’ajouter aux abattements existants (de -10 % et -20 % sur les revenus du conjoint), vient remplacer l’abattement de -20 %.

Ainsi, dans de nombreux dossiers suivis par la FNATH 87, la nouvelle mesure n’apporte pas d’avancées favorables car l’abattement de -20 % déjà existant sur les revenus du conjoint représentait déjà près de 5000 €.

L’impact de cette mesure est donc très réduit et avec un recul de 5 mois maintenant, il n’a malheureusement pas permis de faire évoluer favorablement la situation de nos adhérents.

Si cet abattement de 5000 € venait se rajouter aux abattements existants de -10 % et -20 % sur les revenus du conjoint, nous aurions plusieurs adhérents favorablement impactés, mais ce n’est pas le cas en l’état. 

Contact FNATH : Murielle RAYNAUD LAURENT – 05 55 34 48 97

Partager

Un adhérent de la FNATH 87 obtient la prise en charge en maladie professionnelle de sa névrite optique provoquée par une exposition aux pesticides. →

Laissez un commentaire

Nom : *
Email : *(N'apparaît pas en ligne.)
Site internet :
Commentaire : *
Code de sécurité : Version audio
Recharger l'image
Vérification : *
Réalisé avec © Franceasso.org