Vous êtes ici : > Accueil > REFORME DES RETRAITES : La FNATH pose ses conditions

REFORME DES RETRAITES : La FNATH pose ses conditions

12/12/2019 17:13 par Murielle Raynaud Laurent

Devant les positions multiples exprimées dans ses rangs et en sa qualité d’association apolitique, la FNATH n’appellera pas à la grève, ni ne soutiendra ceux qui la désapprouvent.  

Il reste que l’état du pays appelle le Gouvernement à ses responsabilités premières et à renforcer encore sa capacité d’écoute et à reconnaître ses erreurs d’analyses.  

Pour la FNATH cette réforme doit d’abord être l’occasion d’apporter une réponse à ceux dont les droits à la retraite sont aujourd’hui amputés :  

- soit que le temps passé à la retraite en bonne santé sera moins long que les autres du fait de l’exposition à des pénibilités au cours de leur vie professionnelle 

- soit que le montant sera diminué en raison d’une problématique de santé et ne me permettra pas de mener une vie décente dans la dignité 

- soit que l’on fasse partie de populations non reconnues par la Société comme ayant un droit égal aux autres travailleurs 

Pour la FNATH, répondre à ces injustices c’est :  

- préserver les dispositifs de retraite pour carrières longues et de retraite anticipée pour les travailleurs handicapés en réformant leurs conditions d’accès pour les rendre moins sévères afin d’accueillir plus de bénéficiaires encore  

- revenir de façon systémique sur le dispositif pénibilité et permettre à ceux qui ont été exposés puissent partir avant les autres alors même qu’ils ne sont pas encore malades, comme aujourd’hui, et dans des proportions qui couvrent toutes les populations concernées 

- imposer un montant minimum de retraite au moins égal au SMIC quelle que soit l’histoire « économique et sociale » de la personne 

- reconnaître que certaines situations (aidants familiaux, reconversions professionnelles) ou certaines populations (femmes, précaires, bas salaires, veuves) qui ne donnent pas lieu à contributions « classiques » ouvrent des droits identiques à ceux des travailleurs et assurés sociaux 

C’est à ces seules conditions que la FNATH approuvera une réforme qui pourra être qualifiée de progrès social. 

Contact FNATH : Murielle RAYNAUD LAURENT – 05 55 34 48 97



Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org